top of page
  • Mario Griffin

Coupe du Monde : loin de la coupe aux lèvres


En novembre et décembre, nous sommes habituellement à regarder le début de saison des Canadiens de Montréal avec le hockey alors que la neige et le froid se pointent.


Toutefois, l’année 2022 est un peu différente et on a l’impression d’assister au réchauffement climatique sur nos écrans, alors qu’on nous présente du soccer (football) en provenance du Qatar.


En effet, il n’y a pas que les Canadiens de Montréal qui suscitent de l’intérêt, avec sous les feux de la rampe du ballon rond, l’équipe masculine du Canada. Notre pays n’avait pas participé à ce la prestigieuse Coupe du monde depuis 36 ans.


Image by natanaelginting - on Freepik

Le 23 novembre dernier, les représentants de l’unifolié classés 41e par la FIFA se mesuraient à des géants du soccer avec la formation belge classée au second échelon des puissances du classement de la FIFA.


L’équipe canadienne n’a pas juste fait acte de présence, ils ont combattu vaillamment en s’inclinant 1-0 face aux Diables Rouges. Ils ont ensuite perdu contre la Croatie (4-1) et le Maroc (2-1), deux formations qui lutteront vendredi en quart de finale sur les 8 équipes restantes. Pour le Canada, ils devront retenter leur chance en juin et juillet lors de la prochaine Coupe du monde en 2026. L’événement aura lieu conjointement au Canada, États-Unis et au Mexique.


Cette année 32 équipes étaient au Qatar, alors qu’au départ 210 nations tentaient de se faire un chemin pour obtenir un laissez-passer pour ce grand rendez-vous de la planète foot! Pour la première fois en 2026, il y aura 48 pays qui se disputeront les honneurs. Soulignons que les spectateurs au Qatar devaient être en mesure d’acheter et consommer de l'alcool aux abords des stades (trois heures avant un match), et pendant une heure après le coup de sifflet final d’une rencontre.


Toutefois, à deux jours de la compétition les règles ont été renversées par les autorités du Qatar et on ne tolèrera aucune boisson alcoolisée pour la vente et consommation dans ces lieux.

Les objections religieuses du pays hôte, qui impose des restrictions sur la vente d'alcool dans tout le pays, ont conduit la FIFA à accepter une interdiction de dernière minute. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a loin de la coupe aux lèvres même pour le vin avec cette première édition de l’événement au Moyen-Orient.

Si par miracle la magie de Noël est au rendez-vous cette année, alors nous verrons peut-être nos cousins de la France défendre leur titre en finale le 18 décembre.


Pour se faire, ils devront vaincre d’abord les Anglais samedi prochain. Je crois que je serais prêt à sacrifier trois heures sans alcool pour assister à cela, mais je ne pourrais rien garantir en cas de victoire.


Dans le fond, croire au Père Noël n’est pas réservé qu’aux enfants...

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page