• Mario Griffin

Des livres aux effluves de vins pour votre bas de Noël

J’adore le vin, mais j’aime aussi plonger dans la lecture entre les deux saisons de mes activités de plein-air, celle du vélo et celle du ski de fond. Cette période d’entre deux ou j’attends l’arrivée de la neige pour pratiquer des sports d’hiver se passe souvent en mode lecture.



Le temps des Fêtes est aussi une période propice pour s’installer confortable devant le feu du foyer pour se blottir dans une doudou pour lire un livre. Je vous propose trois livres que vous pourrez vous offrir ou encore à insérer dans un bas de Noël pour le bonheur d’une personne qui aime le vin.


Jacques Orhon : Les fruits de l’exil - 29,95 $ aux Éditions de l’Homme

Ce français d’origine bien établi depuis 45 ans au Québec est reconnu dans le monde du vin comme sommelier et fondateur de l'Association canadienne des sommeliers professionnels. Il est un véritable globe-trotteur du vin, auteur d’une multitude d’ouvrages sur le sujet et récipiendaire d’autant de prix pour ses livres.


J’ai eu la chance de connaître Jacques à travers différents événements de vins et notamment lors de son passage remarqué à Caraquet lors du FestiVin. Jacques a le don de nous étonner par sa vivacité d’esprit, sa bonne humeur contagieuse et sa passion autant pour les gens que pour le divin nectar.

Plusieurs de ses livres sur les vins de France et d’Italie occupaient une place de choix dans ma bibliothèque avant que celle-ci ne s’envolent en fumée l’année dernière lors de l’incendie de ma résidence. Ce n’est que tout récemment que j’ai aperçu ce livre signé par Jacques Orhon en visitant mon libraire local.




J’ai donc plongé dans la lecture de ce livre, le premier sous forme de roman pour l’auteur. Les fruits de l’exil est un livre qui se consomme d’un couvert à l’autre en sirotant un bon verre de vin. C’est à travers des récits de Stéphane Almeida, photographe qu’il nous plonge dans le monde du vin et des intrigues familiales de ce jeune qui poursuit ses racines et celles des connaissances de ce monde viticole passionnant.


En cette période pandémie ou nos voyages sont en pause, ce livre a été pour moi une évasion par le biais des déplacements du personnage principal via sa France natale, mais aussi la Sicile maternelle et du Portugal de son père, sans oublier quelques intrusions sur le continent de l’Amérique du Nord.

Philippe Lapeyrie : Bons vins, conseils et anecdotes - 29,95 $ chez Pratico Édition

Les amateurs de vins du Québec s’abreuvent des recommandations d’un sympathique sommelier qui passe au petit écran de l’émission Salut Bonjour Week-end à TVA depuis 2007. Philippe Lapeyrie est devenu depuis celui qu’on voit et qu’on entend un peu partout lorsque le vin est au rendez-vous.


Philippe est devenu un ami en ce qui me concerne, et pour l’avoir côtoyé à plusieurs reprises dans ses fonctions de porte-parole du Festival des vins de Saguenay, ce ne sont pas les amis qui manquent dans son entourage.

Phil est authentique, passionné et surtout il est accessible comme un bon vin.


Ce livre marque la publication de son 10e ouvrage! A l’origine c’est à travers un agenda qu’il présentait ses coups de cœur et conseils. Il m’avait invité à son labo de dégustation dans le Vieux-Québec et je lui avais alors offert mon guide du Tire-bouchon 2012. Par curiosité, je lui avais alors demandé pourquoi il ne ferait pas un guide tout simplement. Sa réponse avait été franche et empreinte d’un grand respect pour un autre auteur. Il ne voulait pas faire ce que le sommelier François Chartier faisait déjà depuis plusieurs années avec son guide annuel. En bref, Philippe ne voulait donc pas trop rentrer dans les plates-bandes d’un ami envers lequel il vouait visiblement un grand respect. Toutefois, lorsque Chartier a cessé la publication de ses guides, l’évolution naturelle amène alors Philippe à opter pour un format de livre au lieu d’un agenda. Depuis, le Lapeyrie a consolidé sa place dans les habitudes d’achat des québécois en matière de littérature viticole.


La plus récente édition est somme toute parsemée de suggestions de l’auteur qui se défini avant tout comme un chroniqueur vin et non un critique. La présence du code-barre des produits permet de repérer facilement la disponibilité des vins du guide par le biais de l’application de la SAQ.

Son 10e opus recèle aussi d’anecdotes, d’histoires et d’opinions. Il y va également de conseils pratiques, notamment comment préparer un voyage de vin, comment améliorer ses capacités olfactives ou quoi faire avec la fameuse bouteille reçue en cadeau d’hôte. Il couronne le tout de dix Top 10 de suggestions comme le Top 10 de ses meilleurs rosés, des champagnes et bien d’autres. Après avoir séduit près de 150 000 lecteurs amoureux de vin dans la dernière décennie, Phil a atteint sa maturité mais pas son apogée car il a encore beaucoup à offrir. Un livre qui n’a pas besoin d’être décanté, vous pouvez le consommer sans retenu, puisqu’il est tout en fraîcheur et sans additifs artificiels. Bravo Phil!



Nadia Fournier : Le Guide du vin Phaneuf 2021 - 29,95$ aux Éditions de l’Homme


Comme ce fût le cas mon ami Philippe Lapeyrie dans sa jeunesse, s’il y a bien un livre qui a changé ma vie dans mon parcours comme amateur et vulgarisateur du monde du vin, c’est bien le Guide du vin de Michel Phaneuf. Mon premier guide des vins que je me suis procuré c’était l’édition 93. Imaginez, ce guide en était déjà à plus d’une douzaine d’éditions. La cuvée 2021 marque donc les 40 ans du guide, dont près de 30 signées par Michel Phaneuf lui-même.



Se préparant à passer le flambeau après une trentaine d’années d’écriture, Phaneuf s’entoura d’une collaboratrice en 2007 en la personne de Nadia Fournier. Aujourd’hui, elle est la figure de proue et auteure du guide. Nadia Fournier a ainsi rendu possible la pérennité de ce guide qui est ancrée comme une institution de la littérature viticole au Québec.

Le guide est conçu de manière à se repérer rapidement avec un classement des vins par pays. On y retrouve également des précisions sur la qualité des différents millésimes de ces pays et certaines des régions les plus influentes de la France comme Bordeaux, Bourgogne et la Champagne.


Une autre particularité du Guide Phaneuf de Nadia Fournier c’est la présence des Grappes d’Or. Ce sont des vins qui peu importe le prix se sont distingués et qui ont constitués de purs bonheurs pour le palais de l’auteure au courant de l’année.

La plupart des vins qui sont en vedette dans ce guide sont souvent disponibles pour la plupart sous la bannière Sélection de la SAQ. Pour ajouter à l’aspect pratique du guide, on y remarque la présence du code-barre pour chaque produit, ce qui permet d’utiliser l’application de la SAQ pour vérifier la disponibilité dans le réseau des succursales du monopole.


Enfin, Nadia propose aussi une liste de bonnes adresses pour profiter de l’offre des agences en importation privée. Décidemment le Guide des vins Phaneuf a aussi profité de la touche féminine de Nadia Fournier, car les vins de qualité moyenne et passable qu’on retrouvait en fin de chapitre ont été enrayés pour faire plus d’espace à ceux qui se distinguent. Un guide qui finalement mérite toujours sa place dans toute bonne bibliothèque de l’amateur de vin et ce, peu importe son niveau.

Enfin, soulignant les 40 ans d’édition du guide l'auteure dans l’introduction de son livre pose ouvertement une question courageuse, soit de soulever si c’est de la folie de nos jours de continuer un guide papier à l’ère du numérique? « L’avenir et vous chers lecteurs saurez me le dire » conclut-elle tout en laissant la porte ouverte à des commentaires ou suggestions.

4 vues0 commentaire
 

Contact

©2020 par Tire-bouchon Griffin.