• Mario Griffin

Journée mondiale du Malbec : un cépage qui brille sur deux continents

Mis à jour : avr. 13


Le 17 avril coïncide avec la Journée mondiale du Malbec. Ce cépage emblématique de l’Argentine est aussi cultivé en France. On le retrouve bien entendu dans certains vins de la Loire et de Bordeaux, mais c’est dans le Sud-Ouest que son règne est le plus évident.


A Cahors, il est souvent désigné sous le nom d’auxerrois. Les malbecs de Cahors et ceux de l’Argentine ont des caractéristiques et des profils qui sont pourtant assez différents. En terre de Cahors, les vins affichent une trame gustative solide et charpentée, avec un aspect foncé en couleurs. Le vin s'illustre en bouche par ses fruits noirs avec un côté parfois rustique engendré par l’aspect un légèrement terreux de sa minéralité.


Chose certaine, que ce soit en Argentine ou en France, on les aime pour leur caractère qui passe très bien à table avec des viandes grillées.

En Argentine, on y retrouve aussi cette coloration intense des nuances foncées et violacées du cépage. On y reconnait un profil très fruité, ponctué de notes boisées et de vanille avec d'ordinaire un peu plus de rondeur et fraîcheur en bouche. L’altitude du vignoble joue en sa faveur.

En général, les malbecs sont souvent généreux en alcool. En Argentine, ils sont pour la plupart du temps au-dessus de la barre de 14% d’alcool et plus. En Cahors, ce sont aussi des vins costauds en alcool, mais on parle davantage de vins autour de 13 et 13,5% d’alcool.


Chose certaine, que ce soit en Argentine ou en France, on les aime pour leur caractère qui passe très bien à table avec des viandes grillées.


Je vous propose aujourd’hui pour cette Journée mondiale du Malbec de découvrir 4 belles bouteilles, soit 2 de la France et 2 de l’Argentine.



El Esteco Blend de Extremos Malbec 2018

(ANBL - 19,99$ - #7790189043495)

Ce Malbec est issu de deux terroirs très importants du paysage argentin.


Les Vallées Calchaquíes: Cafayate (Salta) et Chañar Punco (Catamarca) sont mises à contribution pour l’élaboration de ce vin généreux.


Le résultat est concluant avec un rouge de bonne intensité en couleur. Le vin est élégant et son nez est charmeur avec ses notes de balsamique et ses effluves herbacés. Les épices donnent du caractère au vin tout en laissant le fruit s’exprimer avec une belle fraîcheur.

Un vin qui exprime merveilleusement bien le cépage et la typicité du terroir de l’Argentine.


Luigi Bosca Malbec 2018

(ANBL - 34,99 $ - SAQ - 27,00 $)

Ce vin de l’appellation Luyan de Cuyo dans Mendoza en Argentine se distingue par des notes de fruits rouges et une touche de minéralité un peu terreuse et épicée. Le vin est soyeux en bouche et s’exprime avec générosité par des saveurs de cassis, de mûres et des tanins bien dosés. C’est définitivement un vin pour accompagner d’une belle pièce de viande rouge grillée, de cerf et pourquoi pas de certains fromages à pâte dure.


Le Château de Gaudou Renaissance 2018 – Cahors

(SAQ - 25,15$ - #10272093)


L’histoire de ce domaine n’est pas banale et pour cause car elle débute aussi loin qu’en 1733 quand les ancêtres de Fabrice Durou s’établissent à Gaudou. Sept générations se succéderont, en laissant chacune chacune sa marque au niveau de l’innovation et de la modernisation. Le Château de Gaudou s’est construit au rythme du temps et c’est en 1966 que Jean-Louis, grand-père de Fabrice, concevra la première étiquette en le commercialisant désormais en bouteille. Il va aussi jouer un rôle actif dans l’obtention de l’AOC Cahors en 1971. Une nouvelle ère s’amorce pour l’ensemble du terroir de Cahors et du Sud-Ouest de la France.


Dans les années 80, René et Brigitte, les parents de Fabrice, veilleront à ce que la propriété prospère et s’agrandisse! Au début des années 2000 Fabrice fait son retour, après plusieurs expériences en France ou encore en Australie ce qui lui permettra de ramener avec lui un vent de nouveauté !


Note de dégustation :

Ce Malbec issu de vignes matures a bénéficié d’un élevage en fût de chêne pendant 18 mois. Le résultat est particulièrement bien réussi.


On est en présence d’un vin destiné à la longue garde, voire même jusqu’à 25 ans. Ce 2018 est doté d’une belle couleur foncée aux reflets violacés. Son nez est résolument parfumé à souhait par des notes de fruits noirs, de violette et une touche boisée issue du chêne. La bouche est généreuse, concentrée, et marquée par des tanins étoffés. Ce qui est remarquable c'est sa texture velouté qui enrobe le palais. La finale sur des notes de vanille s’étire en longueur et avec élégance. Aurez-vous la patience d’attendre aussi longtemps pour succomber à ses charmes?


Pour l’amateur de viandes grillées, je crois que vous allez l’adorer avec une bonne pièce d’agneau. Pour ma part, un bon steak Tomahawk sur le Big Green Egg est un accord gagnant.


Le Châtelet de Gaudou Tradition 2018 - Cahors

(SAQ – 17,10$ - #919324)


Issu également du même producteur que le vin précédent en Cahors, cette version est dominée par le Malbec, mais on y a aussi ajouté du Merlot tout en respectant les exigences de l’AOC Cahors.

Comme son grand frère, ce vin est intense en couleur avec ses reflets pourpre. La trame olfactive dégage des arômes de fruits rouges et de prune. On y décèle aussi quelques notes subtiles de fleurs. La bouche est gourmande alors que le fruit prime en fraîcheur sur une finale tannique.

Un vin plaisir qui est efficace et surtout à moins de 20 dollars on pourra se l’offrir en présence de nos mets de tous les jours.



*Ces 4 produits ont été reçus en échantillons par des agences.

66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout