• Mario Griffin

Redécouvrir les vins de dessert


Plusieurs personnes terminent leurs repas en optant pour une touche sucrée par le biais d’un dessert. Il existe aussi une façon très agréable de terminer son repas en y associant un vin qui viendra sublimer le dessert. Les vins sucrés ou doux sont malheureusement trop souvent boudés. Il existe plusieurs raisons qui expliquent cette situation.


De multiples facteurs à considérer

D’abord, il y a le prix, car bien des vins reconnus comme ceux de Sauternes peuvent afficher des montants qui diminuent les ardeurs des consommateurs. Il faut prendre en considération que ce type de vin nécessite du travail supplémentaire pour obtenir de faibles rendements de production dans la majorité des cas.


Il y a aussi le fait de la rareté de ces produits sur nos tablettes. Les monopoles n’ont pas toujours le réflexe d’en proposer aux clients. Il y a aussi la question du format des bouteilles. Très peu veulent ouvrir une bouteille de vin de dessert de 750 ml alors qu’on s’offre un p’tit repas en amoureux. Il y a également l’aspect du manque de connaissances pour réussir des accords intéressants. Tous n’ont pas le savoir des sommeliers, donc on s’abstient tout simplement d’en essayer.


Plusieurs alternatives en douceur

Les vins de dessert les plus prestigieux sont d’ordinaire associé à l’appellation Sauternes dans le bordelais à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne. Il y a aussi d’autres très bonnes options comme les Barsac, Cérons, Loupiac, Cadillac et Sainte-Croix du Monts qui présentent des prix plus accessibles. Nous pouvons ajouter à cela des Graves, mais aussi de très bons vins de Jurançon et même du Sud-Ouest de la France et du Languedoc-Roussillon. Il y a bien entendu des vins de glace qui sont surtout issus du Canada et de l’Allemagne (Eiswein).


Tariquet : l’exemple du Sud-Ouest

D’ailleurs, j’ai récemment eu la chance de goûter un échantillon du Domaine Tariquet. Je connaissais les Premières Grives, mais j’ai fait la découverte des Dernières Grives. Cette version est encore plus douce et son parfum aromatique est un attrait en soi. Disponible à la SAQ pour 34 $, ce vin conçu avec du Petit Manseng est un délice aux notes exotiques d’abricots, de pêches et de parfum floral. La bouche est délicieuse et fraîche avec ses saveurs fruitées et subtilement épicées.

Vous trouverez aussi de sublimes vendanges tardives dans des régions comme l’Alsace et la Loire qui viendront émoustiller vos papilles.


Il y a aussi des rouges plus doux

Il ne faudrait pas oublier certains vins rouge doux naturels près de Perpignan, avec les Banyuls et Maury. Tandis que les Banyuls ont des parfums de fruits confiturés, de pruneaux et de torréfaction, ceux de Maury sont riches en alcool et colorés avec des arômes de griotte.

Évidemment, nous pouvons aussi ajouter les vins de Porto qui ont eu la côte au début des années 2000 avec la mode Porto et cigare. Toutefois, la meilleure expression de ces types de vins s’accorde davantage avec de bons desserts au chocolat.


Quelques trucs de services

D’ailleurs, la plupart des sommeliers vous diront que pour parvenir à créer une harmonie avec vos desserts, votre vin se doit généralement d’être aussi sucré, sinon plus, que le dessert lui-même.

De plus, lors de l’achat, informez-vous si le vin que vous souhaitez boire est disponible en plus petit format soit en demi-bouteille (375 ml). Ceci vous évitera de gaspiller en oubliant au frigo une bouteille ouverte que vous n’aviez pas été en mesure de terminer.


Il faudra aussi garder en tête que la température de service joue un rôle important pour optimiser votre expérience avec les vins de desserts mariés à vos plats. Les vins fortifiés (porto, madère, banyuls, maury, etc.) contiennent plus d'alcool, donc s’ils sont servis trop chauds, l’alcool masquera les arômes et minera votre plaisir.


Ceci s’applique aussi très bien aux vins de glace ou de vendanges tardives dont la grande quantité de sucre pourrait masquer la fraîcheur et l'acidité en présence de la chaleur.

Pour pallier ce problème, assurez-vous de placer votre bouteille une bonne heure au réfrigérateur pour vos rouges, et au moins deux heures pour vos blancs.


Pourquoi pas un mariage sucré-salé

Enfin, une autre variante intéressante pour profiter d’un accord différent est d’opter pour une combinaison sucré-salé. En effet, je vous invite à essayer un vin de glace du Niagara avec un fromage à pâte persillée. Je vous mets aussi au défi de savourer un vin de vendange tardives avec une huître nature. Le mélange de l’iode avec le goût sucré du vin est simplement addictif.


C’est justement de cette façon que j’en suis venu à apprivoiser la texture des huîtres crues lorsque certains producteurs français venaient à Caraquet dans le cadre du Salon des vins français et de la gastronomie, soit l’ancêtre du FestiVin. C’est un dénommé Michel Méric, producteur dans Sainte-Croix-du-Mont, qui m’avait initié à ce mariage sucré-salé avec des huîtres Dugas de Caraquet et son vin liquoreux.


N'hésitez pas à renouer avec les vins de dessert, vous pourriez découvrir des plaisirs oubliés!



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout