top of page
  • Photo du rédacteurMario Griffin

Semaine des vins du Rhône au NB avec Chapoutier


Chapoutier.com/fr/ (Site officiel)

Au début du mois d’octobre dernier, j’ai reçu une invitation de l’agence des Vins Dandurand pour participer à une dégustation en présence de James Leonardo De Sa, ambassadeur de marque pour les vins Chapoutier. Dans le cadre de la semaine des vins du Rhône du 3 au 6 octobre, cette dégustation se déroulait en mode virtuel à partir de la succursale d’Alcool NB de Caraquet en ce qui me concerne.


Pour l’occasion, nous avons pu en apprendre davantage sur les pratiques de ce producteur de renom du Sud de la France mais qui a aussi des installations dans des pays étrangers comme le Portugal, l’Espagne et même l’Australie. C’est une entreprise qui œuvre depuis plus de 215 ans dans le domaine du vin.


Max Chapoutier a pris les rênes de l’entreprise dans les années 1950 et a assuré sa direction jusqu’à sa retraite en 1977. À sa suite, ses fils Marc et Michel Chapoutier ont repris le flambeau. Sous l’égide de Michel Chapoutier, dans les années 1980, une révolution s’est opérée avec l’introduction d’une nouvelle approche de la viticulture en biodynamie et une modernisation des installations de vinification.


En 2017, une nouvelle page de l’histoire du groupe Chapoutier s’est tournée avec l’arrivée de Mathilde Chapoutier, fille de Michel Chapoutier, à la tête de la direction commerciale.

Nous avons eu la chance de déguster cinq vins de Chapoutier lors de notre rendez-vous virtuel avec Monsieur De SA. Pour en savoir davantage sur ces vins et la maison Chapoutier, je vous invite à découvrir mon plus récent article de blogue.


La Maison Chapoutier à l’honneur chez ANBL

Du 3 au 6 octobre derniers se déroulait la Semaine des vins du Rhône chez Alcool Nouveau-Brunswick. Pour l’occasion, une dégustation avait été organisée par les Vins Dandurand et son agente Jennifer Johnson afin de faire connaître les vins nouvellement disponibles en mettant en vedette la Maison Chapoutier et cinq de ses produits.


Invité à me joindre à cette dégustation à la succursale de Caraquet en mode virtuel, c’est James Leonardo de Sa, l’ambassadeur de la marque Chapoutier au Canada, qui présentait ces vins dont le prix de vente au NB oscille entre 25 et 64 $.


Le nom Chapoutier n’est pas méconnu, car ces vins occupent une bonne place dans les habitudes d’achat des consommateurs que ce soit au Québec, au NB et même ailleurs au pays, le Canada étant le deuxième importateur des produits de cette maison. C’est le Royaume-Uni qui nous devance à ce chapitre. La relation est si tissée serrée entre Michel Chapoutier et le Canada, qu’il a même une résidence à Montréal, au Québec.


Située à Tain-l’Hermitage dans la région du Rhône en France, la Maison Chapoutier a été fondée il y a plus de 215 ans. Depuis 1808, elle a su bâtir sa réputation internationale grâce aux crus des Côtes-du-Rhône de la partie septentrionale. Chapoutier est passée maître dans l’art dans l’expression du terroir d’origine de ses vins. La tradition est importante autant au niveau familial que dans le vin chez les Chapoutier. L’innovation n’y est pas délaissée pour autant.


La culture en biodynamie

D’ailleurs, cette fibre innovante de la Maison Chapoutier l’a poussée à devenir un producteur de vin en biodynamie. En effet, l’entreprise s’est tournée vers cette méthode de culture qui endosse les cycles naturels tout en favorisant la biodiversité. Depuis 1991, la biodynamie est donc au cœur de la philosophie de M. Chapoutier. Il agit donc en véritable pionnier dans ce type de culture en France. On cultive la vigne depuis maintenant plus de huit générations chez les Chapoutier.

Dans les années 1950, Max Chapoutier dirigea l’entreprise jusqu'à sa retraite en 1977. Ses successeurs furent ses fils Marc et Michel Chapoutier. Michel est celui qui a donné une nouvelle dimension au niveau de la viticulture avec la biodynamie.


« Un bon vin, c’est un vin que l’on a envie de regoûter », disait Marius, l’arrière-grand-père de Michel Chapoutier.

Les plus récents à tenir les rênes de l’entreprise sont les enfants de Michel, soit Mathilde et Maxime. Ils entrent tout juste dans la légende de la mythique lettre « M » associée au nom « Chapoutier ». Mathilde est devenue directrice commerciale du groupe en 2017.


Il faut d’ailleurs savoir que les vins de Chapoutier frisent la perfection régulièrement aux yeux des plus grands critiques en la matière. En effet, Robert Parker, surnommé The Wine Advocate, a donné la note de 100 points à plus de 47 reprises envers des vins de Chapoutier.


La Maison Chapoutier, près d’une dizaine de domaines

La Maison Chapoutier ne se limite pas à ses propriétés dans la Vallée du Rhône. Elle a étendu ses activités à d’autres régions viticoles, en France et à l’étranger. Les différentes propriétés représentent 1 266 ha plantés dans le monde entier (en Australie, en Espagne, au Portugal, mais aussi dans le Roussillon et en Alsace), dont 261 ha pour la seule vallée du Rhône. Parmi cette dizaine de domaines on compte notamment le Domaine de Bila-Haut, situé à Latour de France; Dominio del Soto, domaine en Espagne; Château des Ferrages, situé à Pourcieux, entre Aix-en-Provence et Saint-Maximin; Dos Lusiadas, un domaine dans la Vallée du Douro au Portugal; Domaine Roc Folassière, situé à Valliguières dans le Gard; Schieferkopf, un domaine qui révèle les terroirs alsaciens et allemands; et enfin, Domaine Tournon, situé en Australie.


Présentation des vins dégustés :


Chapoutier Combe Pilate Viognier 2021 - $32.99 : Son nom provient de la référence au fameux personnage biblique identifié comme le bourreau de Jésus, soit Ponce Pilate. C’est d’ailleurs dans cette région du Rhône que ce gouverneur romain serait décédé, d’où l’inspiration du nom.

La présence de ce vin blanc est assez récente au Canada. En fait, ce n’est que depuis 2020. Il s’agit d’un Viognier à 100 % qui présente une attaque fraîche, dominée par la typicité aromatique du cépage. Un bel équilibre entre la tension liée au terroir d’origine et la générosité naturelle du cépage et de l’élevage. Fleurs blanches, pêche et minéralité sont au rendez-vous olfactif.


  • Accords proposés : Un vin qui va à merveille avec nos fruits de mer en Acadie. On pourra l’associer avec un bon homard, du crabe ou même avec des crevettes sautées au gingembre. Il sera aussi adéquat avec sushis, côtelette de porc à la sauce à l’abricot ou poulet au cari.


Les Granilites Blancs St Joseph 2020 - $58.99 : Ce Marsanne à 100 % est une belle révélation. Son nom provient de sa référence au sol alors qu’il est cultivé dans une zone granitique près de Tournon.


Un beau blanc juteux, aromatique avec des notes de poire, d’ananas et d’exotisme avec ses effluves de bananes. Une couleur jaune paille subtile et dont la bouche en fraîcheur est gourmande et subtilement boisée avec de douces notes de vanille.

  • Accords proposés : Ce vin offre une belle polyvalence. Pour un vin de gastronomie, on ne saurait trouver mieux. Toutefois il est capable de se marier à la simplicité avec un sauté de porc au chorizo, du poulet rôti en cocotte au four, une savoureuse paëlla aux fruits de mer, chorizo et poulet. D’ailleurs, de bonnes pâtes au poulet et au cari feront aussi bon ménage en sa présence.


Adunatio Cote de Rhone (Bio) - $24.99 : Ce vin rouge bio est gourmand, frais et équilibré; il est confituré et subtilement épicé en bouche.


Il présente une belle structure, une finale fruitée et élégante. Il est issu principalement de Grenache et une plus faible proportion de Syrah.

  • Accords proposés : Un vin rouge bio abordable que l’on pourra savourer au moment de l’apéritif ou à table avec une pizza et des pâtes.

Il sera aussi bon avec des mets relevés comme l'agneau ou des plats généreusement assaisonnés d'épices exotiques. Un bon burger ne rate pas la cible avec ce vin.



Les Meysonniers Crozes Hermitage - $39.99 : Issu de vieilles vignes âgées d’au moins 25 ans, ce Croze présente des arômes complexes de fruits « jammy », tels que la cerise, la framboise et le cassis accompagnés de notes d’épices douces et de violette.


On y retrouve une fraîcheur intéressante alors qu’il est élevé pour 12 mois à 85 % dans des cuves en béton. J’ai été séduit par son côté empyreumatique et ses notes de charcuteries.


  • Accords proposés : Comme le vin précédent, il se marie à merveille avec les pizzas, les pâtes, les plats en sauce et les ragoûts copieux. Il sera parfait autour de viandes grillés comme les côtes de bœuf au barbecue, les hamburgers et les côtelettes d’agneau.



Chateauneuf Du Pape Les Bernadines - $63.99 : Issu principalement de Grenache, de Syrah et de Mourvèdre, ce Châteauneuf du Pape présente une belle structure, des tanins soyeux ainsi qu’une grande finesse.


Avec 15 mois d’élevage en cuve béton, il impressionne par sa fraîcheur et nul besoin d’attendre une décennie pour l’apprécier. Son terroir d’argile et de cailloux donnent le ton à sa minéralité.


Un potentiel de garde de 10 à 15 ans, mais pourquoi attendre quand le plaisir est accessible maintenant?

  • Accords proposés : Ce rouge rhodanien s’accorde bien avec des plats de viandes rouges et blanches grillées et rôties. Le gigot d'agneau ou le poulet rôti à l'ail sont deux bonnes options.


Bonne maison, bons vins

Par le passé, j’ai toujours apprécié les vins de Chapoutier dans des gammes un peu plus abordables, notamment avec La Ciboise et le Bila-Haut, qui se sont distingués régulièrement dans mon Top 100 annuel.


La Maison Chapoutier produit des vins tout à fait exceptionnels qui reflètent la passion du terroir. Que vous soyez un amateur ou un connaisseur, les vins de ce producteur français offrent une expérience gustative unique. « Un bon vin, c’est un vin que l’on a envie de regoûter », disait Marius, l’arrière-grand-père de Michel Chapoutier. Marius n’aura jamais su si bien dire, car je me suis empressé d’aller chercher quelques bouteilles en magasin à la suite de cette séance de dégustation. Mon prénom débute par un M, il y a peut-être un signe…

17 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page