• Mario Griffin

Des patinoires de la LNH jusqu’aux vignobles

Dernière mise à jour : 2 janv.

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours eu un intérêt pour le hockey. J’ai collectionné des cartes des joueurs pendant quelques décennies avant que le feu de notre résidence ne détruise mes derniers efforts de collectionneur le 1er mai 2019.

Lors de ma visite chez Wayne Gretzky Estate en 2009

Mes plus beaux souvenirs je les gardent en tête car j'ai eu la chance de voir de nombreux matchs au vieux forum et au Centre Bell à Montréal ainsi qu’au Colisée de Québec à l’époque des Nordiques. J’ai eu la chance également de rencontrer et interroger quelques vedettes de la LNH dans mes fonctions durant ma carrière dans les médias. Les noms de Patrick Roy, Mario Lemieux, Sidney Crosby, Gilbert Perrault et Guy Lafleur sont du nombre de ces rencontres.


Néanmoins, seriez vous en mesure de me dire qu’ont en commun les anciens joueurs de hockey suivant à part le sport? Cam Ward, Wayne Gretzky, Valérie Bure, Igor Larionov, Jim Fox, Tim Gleason et Guy Lafleur? Ces 7 personnalités ont joué dans la LNH et ils ont également associés leur nom au monde du vin.

Le 99 s'établissait dans le Niagara dès 2007

Wayne Gretzky Estate

D’ailleurs en me rendant dans la région de Niagara en 2009, j’ai pu ainsi visiter le vignoble d’une légende du hockey, le 99 Wayne Gretzky. La Merveille s'est associée à l'entreprise Andrew Pellar en 2007 pour élaborer plusieurs vins canadiens. En 2022, ce sera le 15e anniversaire de Wayne Gretzky Estate. Depuis 2017, l’entreprise a évolué avec un nouveau bâtiment afin qu'elle devienne la première exploitation du Niagara à produire à la fois du vin, de la bière et du whisky.


Le démon blond

L’ancien no 10 du Canadien, Guy Lafleur est le plus récent à avoir prêté son nom au monde du vin et des spiritueux.L’ancien porte-couleur du CH, des Nordiques et des Rangers à lancé sa gamme de vins en provenance de Niagara-on-the-Lake depuis l’automne 2020.

Son Dry Gin Guy Lafleur 10 et ses cinq sortes de vins se sont retrouvés sur les tablettes de la SAQ et même en Floride. Lafleur n’a pas juste apposé son nom sur les bouteilles, car il donne le feu vert à l’embouteillage seulement lorsqu’il est lui-même satisfait du produit. Cette association l'a également amené à se tourner vers l'expertise au sein des meilleurs vinificateurs de l'Ontario en faisant appel à Tawse Winery.


Des coéquipiers sur la patinoire et en dehors

Vineyard 36, connaissez-vous ce nom de ce vignoble de Napa Valley en Californie? Probablement que ceci ne vous dit rien en particulier. Toutefois, si je prononce le nom du gardien vedette ayant endossé le numéro 30 des Hurricanes de la Caroline, Cam Ward et du défenseur portant le numéro 6 Tim Gleason, alors vous allez peut-être faire un lien sur le chiffre 36 (30 + 6). Ces deux gars ont tissé des liens solides alors qu’ils jouaient ensemble à Raleigh en Caroline, et ils se sont découvert une passion sérieuse dans le vin.


De la coupe Stanley vers la Coupe de vin :

Ce ne sont pas tous les joueurs qui parviennent à graver leur nom sur la Coupe Stanley. Gretzky, Lafleur et Ward ont eu cette chance. Membre du Temple de la renommée depuis 2008, l’ancien joueur étoile russe Igor Larionov a eu la chance de gagner le prestigieux Trophée de Lord Stanley à trois reprises avec les Red Wings. Il a découvert une passion pour le vin alors qu’il avait profité d’une sabbatique à ses 33 ans pour se rendre à Lugano en Suisse. C’est là qu’il a commencé à apprécier la cuisine et le vin rouge.


Larionov a été impliqué ensuite dans le commerce du vin, produisant des vins en Californie et en Australie. Toutefois, il s’est ensuite concentré à plein temps au travail d’agent de joueurs. Il produit toujours de petits lots d'un vin haut de gamme pour sa consommation personnelle et pour donner en cadeau à des amis. Surnommé le professeur, Larionov a souvent attribué sa longévité dans le hockey à simplement boire un verre de vin rouge tous les soirs, lui qui a joué jusqu’à ses 45 ans.


La famille Bure à la conquête de Napa

Un autre russe s’est aussi trouvé une passion pour le vin. Valeri Bure a commencé à s'intéresser au vin à l'âge de 19 ans, alors qu'il jouait pour les Canadiens de Montréal. Repêché par le CH au 33 rang total en deuxième ronde, le frère de la fusée russe Pavel Bure a profité de ce séjour à Montréal pour fréquenter les excellents établissements gastronomiques pour s’initier au vin. Après 10 saisons dans la LNH, les blessures le force à quitter le hockey. Il entreprendra ensuite son aventure dans les vignes en créant Bure Family Wines dans Napa.


D’autres noms de la LNH sont aussi en lien avec le monde du vin. Zenon Konopka, natif de Niagara-On-The-Lake en Ontario a également gravé son nom sur des bouteilles à partir de 2012 alors qu’il endossait le chandail des Sénateurs d’Ottawa. Élaboré par Palatine Hills Estate de son Niagara natal, il a profité aussi de ce lien avec le vin pour redistribuer de l’argent à des causes dans la communauté.


Enfin, l’ancien joueur et analyste du hockey des Kings de Los Angeles, Jim Fox, avait aussi discuté avec Bure du commerce du vin quelques années seulement avant que Fox ne lance sa propre étiquette de vin, Patiné Cellars.


Pas de vignoble, mais une passion pour les vins

Ce ne sont pas tous les joueurs de hockey aimant le vin qui deviendront vigneron. Toutefois, la liste des collectionneurs est assez longue. Sans s’étendre sur le sujet, soulignons que Mario le Magnifique a certainement une belle collection. Dans sa passion, l'ancien 66 a entrainé d’anciens coéquipiers comme Ron Francis, Mark Recchi et son ancien locataire au sous-sol, Sidney Crosby. Plus récemment, celui que l’on surnomme Flower, le gardien Marc-André Fleury aujourd’hui cerbère à Chicago s’est également découvert une affinité pour les vins avec son passage à Pittsburgh pendant plus de 11 saisons.


Comme dans le hockey et le monde du vin, il y a souvent loin de la Coupe aux lèvres!


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Profitez en pour vous abonner à mon infolettre la Filière 20 du Tire-bouchon Griffin. Dans la dernière année, les abonnés ont reçu près de 150 suggestions de vins disponibles au Nouveau-Brunswick ou au Québec. Des articles, des accords mets et vins et de nouvelles tendances vous seront communiqués directement mensuellement. En 2022, le bon vin ça commence avec La Filière 20. Inscrivez vous pour recevoir la prochaine édition : http://eepurl.com/hrEq0z


32 vues0 commentaire