• Mario Griffin

Amitiés, bons vins, bonnes tables avec la Chaîne des rôtisseurs


Saviez-vous qu’il existe une organisation à but non lucratif qui rassemble des passionnés partageant les mêmes valeurs de qualité, de gastronomie et de promotion des arts culinaires et des plaisirs de la table? La Chaîne des rôtisseurs existe sous sa forme actuelle depuis 1950 lors de sa fondation à Paris. Toutefois, ses origines remontent à l'ancienne corporation française des Ayeurs (ce qui signifie « Rôtisseurs d'oies »), en 1248 sous Saint-Louis, devenue par extension en 1610 celle des Rôtisseurs, et ce jusqu'à la Révolution française, qui avait mis fin aux corporations à la fin du 18e siècle. (Source Wikipédia)


La confrérie est organisée en différents chapitres, ou bailliages, dans la terminologie de l’association. Il y des bailliages nationaux (Canada, États-Unis, Angleterre, Belgique, etc.), eux-mêmes découpés en bailliages locaux, par exemple la Nouvelle-Écosse ou le Nouveau-Brunswick. Les membres de chaque bailliage sont recrutés par deux parrains, et doivent ensuite prêter serment à l’occasion d’un chapitre (grand dîner de gala) pour recevoir leur grade (chevalier, dame de la Chaîne, officier…). Ils ont ensuite le droit de porter un collier (la « chaîne ») qui correspond à leur rang. Les membres se rencontrent au cours de repas conviviaux, à l’échelle de leur bailliage local ou des autres festivités nationales ou internationales (gala, chapitre…).


Le 23 avril est la Journée mondiale de la Chaîne. Cette organisation compte plus de 21 000 membres sur la planète, dont plus de 600 au Canada, et la province du Nouveau-Brunswick rayonne par le biais de sa section locale. Sachez qu’il est possible d’adhérer à ce groupe à condition d’honorer les frais annuels et d’avoir le goût d’explorer les plaisirs de faire bonne chère dans une belle ambiance de camaraderie.

D’ailleurs, le Chapitre du Nouveau-Brunswick, qui compte une trentaine de membres, propose un calendrier d’activités qui se déroulent de manière régulière. Malgré la pandémie, il y a eu quelques bonnes occasions de se rencontrer depuis 2020. Ma première participation remonte à l’automne 2019, alors que j’avais été invité à participer à un événement avec le chef Alex Haun du Kingsbrae Garden de St-Andrews.


La Chaîne des rôtisseurs a également pour but d’appuyer les jeunes chefs et futurs sommeliers dans leur apprentissage en offrant annuellement des bourses d’études par le biais de concours. Le plus récents événement pour le bailliage du Nouveau-Brunswick s’est déroulé le 4 mars dernier.


Chose certaine, cette adhésion à la Chaîne des rôtisseurs est non seulement un plaisir pour les papilles, mais aussi pour l’esprit de famille qui y règne et les amitiés qu’il est possible de tisser au fil des rencontres. Récemment, nous avons pu vivre l’expérience d’un souper sept services de cuisine chinoise authentique au Mimimi de Saint-John. La prochaine activité se déroulera dans la région de Moncton à L’Atelier Tony.


De plus, au mois d’octobre, les membres de l’Atlantique seront heureux d’apprendre que l’événement Grand Chapitre National se tiendra à Halifax du 20 au 22 octobre.

Plusieurs chefs et sommeliers de la province sont des membres de notre bailliage du Nouveau-Brunswick. Notre bailli Cornel Ceapu est celui qui a initié la fondation de ce chapitre dans notre province. Depuis quelques mois, j’ai été nommé Vice chargé de presse du balliage et j’ai pu ainsi contribuer à poursuivre l’amélioration des outils de communications notamment avec un nouveau site Web.


Les 23 et 24 avril prochains, n’hésitez pas à joindre le concours de photo dont la thématique de cette année sur les réseaux sociaux sera le Vert! Soyez créatif en mettant en valeur la gastronomie et Vive la Chaîne!


Vous pouvez aussi suivre le balliage du Nouveau-Brunswick sur ses réseaux sociaux avec sa page Facebook ou Instagram.


77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout