top of page
  • Photo du rédacteurMario Griffin

Carnet de voyage : Le Douro un vignoble à couper le souffle


Pour la poursuite de cette série de textes dédiés à mes carnets de voyage au Portugal, je vous propose de découvrir l’extraordinaire région du Douro. J’ai voyagé dans plusieurs régions viticoles d’une beauté incroyable, mais j’ai été particulièrement séduit par cette région du Portugal qui est sillonné par ce cours d’eau qui le traverse d’Ouest en Est et qui prend sa source dans le pays voisin de l’Espagne.


Le Douro est reconnu pour ses vins fins et dont une grande proportion des raisins qui sont cultivés servent à l’élaboration des vins de Porto. Les 6 et 7 avril dernier, nous avons donc quitté notre appartement à Porto pour se rendre dans l’un des secteurs les plus spectaculaire du Douro soit à Pinhão.


Une tradition de longue date

Cette région, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, est considérée comme l'une des plus anciennes régions viticoles au monde. Avec ses collines escarpées, ses terrasses en pierre et ses vues à couper le souffle sur le splendide Douro, la région offre un paysage unique. Le Douro baigne dans l’histoire viticole depuis des siècles. En fait, son histoire remonte à l'époque romaine. Néanmoins, ce n'est qu'au XVIIe siècle que le commerce du vin de Porto a commencé à se développer dans la région avec l’influence britannique. Au fil des siècles, les producteurs de vin ont mis au point des techniques de culture et de vinification spécifiques à la région, qui ont permis de produire des vins de grande qualité.

Le Douro un pionnier dans la réglementation.

Aujourd'hui, la région du Douro est divisée en trois zones de production : le Baixo Corgo, le Cima Corgo et le Douro Supérieur. Les vins de Porto, par exemple, sont classés en fonction de leur âge et de leur méthode de production : Tawny, Ruby, Late Bottled Vintage (LBV) et Vintage.

On vante souvent le système des appellations des vins français mais on oublie souvent de mentionner que le Douro a implanté un système réglementé qui date de plus de 250 ans, soit bien avant les AOC de la France en 1936.


C’est en 1756 que les premières règles pour la production de vin dans la région du Douro ont été mises en place à l’initiative du Marquis de Pombal, alors Premier ministre portugais. Il a créé la première appellation d'origine contrôlée pour les vins de la région du Douro. Ceci visait à protéger la qualité des vins de la région du Douro et d'éviter la falsification en garantissant ainsi l'authenticité des vins produits. Les règles et les réglementations ont évolué pour répondre aux exigences de la production de vin et à la demande croissante des consommateurs. C’est l'Institut des vins du Douro et de Porto (IVDP) qui agit comme organisme responsable de la réglementation de la production de vin dans cette région.


La qualité des raisins est aussi scrutée à la loupe

Le système de classification des vins de la région du Douro utilise une méthode appelée "classification par lettres". Cette méthode est utilisée pour évaluer la qualité des raisins à partir desquels les vins sont produits. Les lettres vont de A à F, A étant la meilleure note et F la plus basse.

Les raisins de qualité supérieure sont généralement récoltés à la main, triés et transportés dans des paniers en osier pour éviter d'endommager les baies. Les raisins doivent être sains, mûrs et avoir une concentration optimale en sucre et en acides. Les raisins de qualité A, B et C sont considérés comme des raisins de qualité supérieure, tandis que les raisins de qualité D, E et F sont considérés comme des raisins de qualité inférieure.


Quelques coups de cœur à Pinhão

Visiter le Douro figurait sur notre bucket list. Ce bref passage à circuler dans cet environnement pendant 48 heures aura été tout simplement trop bref. Il y a tellement plus à découvrir! Nous avions loué un AirBnB pour un soir dans ce sublime petit village qui compte moins de 800 habitants. L’emplacement central du village dans la région viticole du Douro attire chaque année un nombre considérable de visiteurs et de touristes venus du monde entier.


C’est évident que le vin et ses vignes représentent un attrait, mais si vous voulez vivre une expérience inoubliable dans cette région, il faut faire au moins une balade en bateau sur le fleuve. La perspective de la beauté de cette région est unique lorsque l’on circule en bateau dans les méandres de ce fleuve.

Si vous êtes de passage à Pinhão, je vous invite à effectuer une sortie mémorable avec Douro Tours. Le couple de Jacinthe et Miguel Dos Santos vous prendront en charge au quai local pour vous faire découvrir les charmes de la région au gré des flots. Vous verrez les grandes maisons de Porto et les vignes à flancs de montagne avec un point de vue exceptionnel! Moi et ma conjointe avons opté pour une balade d’une heure considérant le temps à notre disposition. Ceci m’a semblé d’ailleurs bien trop court, car j’aurais aimé avoir plus de temps. Bien que le tour puisse se dérouler en portugais ou en anglais, sachez que les Dos Santos parlent aussi français. Ils offrent des expériences à partir de 12 euros 50 pour 1h d’excursions, mais il y a aussi d’autres forfaits avec des visites dans des vignobles et autres.



Quinta de la Rosa: entre béatitude et altitude!

Ma présence a Pinhão était motivé par les visites que nous avions au programme. Le 6 avril nous avons débuté notre première visite chez Quinta de la Rosa. Ce domaine viticole familiale est sous la gouverne de la famille Bergqvist, qui est à la tête de la propriété depuis cinq générations. C’est d’ailleurs Kit, le fils de Sophia, qui va nous servir de guide lui qui figure dans la plus récente génération. Depuis plus de 100 ans, Quinta de la Rosa produit une gamme de vins d’une qualité renommée. La propriété possède également un charmant hôtel de 14 chambres, qui offre une vue imprenable sur le Douro.

Kit va nous présenter l’endroit avec beaucoup de passion et d’amour pour la terre. Les vignes de la propriété gisent sur des terroirs classés « A », soit les meilleurs de la région. C’est aussi l’une des rares quintas dont le vignoble s’étend à 100 mètres d’altitude sur les rives du Douro, et ce jusqu’au sommet de la vallée à 350 mètres de hauteur. En 1991, la maison a été l’une des premières à faire des vins de table à partir des cépages indigènes typiques du porto. Maintenant, ces vins de table représentent plus de 70% de la production du domaine. Depuis plus de 20 ans, c’est Jorge Moreira, l'un des meilleurs vignerons de la région, qui apporte son expertise dans la vinification et participe au succès de la marque.



Notre dégustation va se solder dans la cave alors que notre hôte Kit active un mécanisme qui fait descendre un mur qui donne dévoile une fenêtre directement sur le Douro. L’effet est époustouflant et nous allons passer en revue plusieurs vins blancs, des rouges et des vins de porto.

Une autre expérience que je recommande lors de votre séjour dans ce secteur, c’est d’essayer la bonne table offerte à Quinta de La Rosa, soit le Restaurant Cozinha da Clara.


Nous en avons profité et c’est un délice de manger dans cet environnement invitant. Comme les vins, notre repas va demeurer une expérience mémorable sur le plan gastronomique. Notez qu’il est possible de trouver parfois des vins de ce domaine chez ANBL grâce à l’agent Ron Murphy de The Mesa Marea Agency qui représente le domaine. A la SAQ, c’est l’agence réZin au Québec qui s’occupe de représenter l’entreprise.


Quinta do Bomfim : les racines de Dow’s au Douro!

Dans mon premier texte de blogue, je vous parlais du Porto Graham’s. Comme indiqué la famille Symington est propriétaire de quatre marques connues pour les vins de Porto. C’est d’ailleurs en allant visiter la région de Pinhão dans le Douro que nous sommes allé visiter les installations qui approvisionnent en raisins la marque Dow’s, une figure emblématique du Porto dans le monde entier.


Le 7 avril autour de 11 en avant-midi, nous avons été reçus à Quinta Do Bomfim. Cette propriété viticole a été acquise pour Dow’s en 1896 par George Warre. Dès 1912, Andrew James Symington s’est associé avec Dow’s et Quinta Do Bomfim est devenue sa maison familiale dans le Douro. Depuis ce temps, des générations de vignerons de Symington ont travaillé les vignes et profités des séjours dans cette sublime propriété. Ils ont été des pionniers à construire une route carrossable à travers la région, reliant ainsi les différentes propriétés viticoles et facilitant le transport des raisins et des vins. La famille Symington exploite maintenant plus de 27 vignobles sur le territoire du Douro, incluant Quinta Do Bomfim.


Reconnus pour leur élégance et leur finesse, les vins de la Quinta Do Bomfim sont produits à partir de raisins cultivés sur les terrasses escarpés de la propriété. On propose des visites guidées et des dégustations de vin, qui permettent aux visiteurs de découvrir les techniques de production. Nous avons pu apprendre par notre guide que ces 75 hectares de vignes sont soigneusement cultivés et ce jusqu’à une altitude de plus de 384 mètres.

Autrefois, c’était avec les pieds que s’effectuait le foulage du raisin. Cette pratique se faisait au domaine dans les « lagares » ces grands cuviers naturels en granit qu’on trouve encore dans certaines quintas plus traditionnelles. Chez Dow’s étant donné le volume qui est maintenant traité, l’opération reçoit une aide mécanique. On a d’ailleurs breveté le mécanisme qui réplique la pression exercée par les pieds humains pour cette étape de préparation à la vinification. Nous avons pu profiter de la galerie extérieure pour savourer les 5 vins que nous avons eu la chance de déguster.


Pour conclure ce tour de cette propriété qui façonne les vins de Dow’s, nous avons opté pour un repas au Restaurant Bomfim 1896 with Pedro Lemos. Un autre grand moment de la gastronomie portugaise que nous avons eu la chance de partager ensemble avec comme trame de fond le paysage romantique de la Vallée du Douro.


Dans le 3e et prochain chapitre de ma série Carnets de voyages du Portugal, je vous propose une incursion dans deux autres régions viticoles de ce pays. En effet, nous iront nous promener dans la campagne du Vinho Verde dans le Nord, et ensuite nous mettrons le cap sur la région de la Capitale Lisbonne avec un producteur au cœur de la Péninsule de Setubal.




218 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page